L’Afrique, nouvel acteur de la Tech

 

Moins impacté par la Covid-19 que le reste du monde, le continent africain reste convoité par les investisseurs, tant par sa croissance économique, que par sa stabilisation politique dans de nombreux pays.
Les entreprises françaises et occidentales intègrent de plus en plus l’Afrique dans leur business plan. Découvrez un continent qui devient un levier stratégique, économique, ainsi qu’un lab’ d’innovation numérique.

Etat des lieux du potentiel de développement en Afrique

En constante croissance, et doté d’une population jeune, le continent africain se positionne comme un secteur géographique à envisager sérieusement. Les classes moyennes gagnent du terrain et de nombreux acteurs du monde de la tech et du digital émergent.
Le secteur privé se développe fortement et les gouvernances veillent de plus en plus à l’essor économique de leurs pays.

Un après Covid optimiste!

Dans une interview pour BPI France, Arnaud Floris, responsable régional pour l’Afrique de l’Ouest chez Export&Vous, l’affirme: « La reprise post-Covid sera forte et rapide pour la plupart des pays et pour une majorité de secteurs économiques. C’est maintenant qu’il faut bien se placer dans la compétition .

Le continent africain est jeune; la moitié de sa population a moins de 18 ans. Sa faculté de résilience est significative. Malgré les difficultés économiques liées à la pandémie, les milieux ruraux et pauvres ont su s’adapter.
L’utilisation du numérique est largement plébiscitée, afin de dépasser les fragilités financières déjà présentes avant Covid, notamment pour les populations les plus modestes.
À l’image de ces pêcheurs et éleveurs, qui vendent leurs poissons ou moutons directement depuis leurs mobiles.
Les populations ont démontré leur facilité à s’emparer des technologies qui leur semblent utiles dans leur quotidien, ainsi que pour développer leur activité économique.

Des investissements de startup en hausse

Comme pour le reste du monde, le ralentissement des activités a tout de même impacté le continent. La reprise reste prometteuse, mais nécessite tout de même du temps pour retrouver sa vitesse de croisière d’avant Covid.

Seulement, un secteur semble sortir son épingle du jeu: les startup de la Tech.
Malgré une pandémie mondiale, l’investissement pour les startup en Afrique s’élève à 700 millions de dollars en 2020. Un indicateur révélateur du potentiel économique.
L’investissement dans le secteur de la tech africaine a augmenté de 40% en 2021 par rapport à 2019 (source: France culture).
Nairobi et Lagos restent les grandes gagnantes, leurs startup locales cumulent plus de la moitié des transactions d’investissement.
Il s’agit essentiellement d’investisseurs européens et américains, business angels et fonds d’investissement, avec une connaissance du marché.
Les investisseurs africains restent encore plus frileux à investir dans les entreprises de leurs pays. Une méfiance qui commence à s’amenuiser, notamment avec le contexte pandémique et la nécessité des startup dans le domaine de la santé.

2020 est marqué par un investissement plus important pour les domaines de la santé et des énergies renouvelables. Pour preuve, de janvier à septembre 2020, on comptabilise un investissement à hauteur de 102 millions pour les startups de la santé, contre 19 millions en 2019.
Pour les startup liées aux énergies renouvelables, c’est 156 millions qui ont été investis (source: Le Point).

Envisager l’Afrique pour développer votre activité

Deux options s’offrent à vous: exporter votre offre ou lancer votre start-up localement.
Dans tous les cas, la première étape consiste à sélectionner le pays. Vous devez étudier le potentiel de votre offre au niveau local, effectuer une étude de marché.
La Côte d’Ivoire est souvent envisagée pour son emplacement stratégique vers les autres pays africains francophones voisins.

La Tech en Afrique

L’innovation est florissante sur le continent africain. De nombreuses start-up ont marqué le milieu de la technologie numérique.
À l’image de ChipperCash, une startup de fintech basée à San Francisco. À sa tête, des dirigeants ghanéens et ougandais, qui ont lancé une activité de paiement P2P mobile déployée dans de nombreux pays africains, comme en Afrique du sud, au Ghana, au Rwanda, en Ouganda, au Nigéria, ou encore, au Kenya.
En 2018, Chipper Cash avait levé 22 millions de dollars. En 2020, la startup gère plus de 100 millions de dollars par mois, pour 1,5 million d’utilisateurs.

Révélateur de l’expertise africaine dans la tech, le centre de recherche StartupBlink a positionné le Lagos à la 122e place sur 1.000 métropoles, dans le classement des pays capables de mettre en place les conditions idéales pour l’essor des entreprises du numérique.

Afin de découvrir le tissu de la tech financière sur le continent numérique, l’Africa Fintech Summit offre un canal pour les investisseurs internationaux et start up locales, d’échanger sur les opportunités de collaborations.

Conclusion :

Source de potentiel économique, l’Afrique se positionne comme un continent stratégique dans le secteur de la technologie numérique.
Exporter votre offre, s’implanter ou lancer votre entreprise nécessite une connaissance du marché économique local. Pour favoriser le succès de votre projet, le mieux reste d’être conseillé par des experts.
Prenez contact avec notre équipe, pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé et parfaitement adapté à vos besoins.

 

Et n’oubliez pas, retrouvez-nous sur LinkedIn ou Instagram.

Ne ratez aucune actualité Ifstart !

Bravo, vous êtes inscrits et ne raterez aucune actualité Ifstart !

Oups, cela n'a pas fonctionné, veuillez réessayer ultérieurement