L’Asie Pacifique, un marché hétérogène

 

L’ensemble des marchés de l’Asie est assez hétérogène. Malgré un grand marché qui peut laisser rêveur, la complexité et l’opacité sur son fonctionnement freinent beaucoup d’investisseurs étrangers. Mais les différents environnements entrepreneuriaux permettent de trouver celui qui vous correspond le plus.

Une zone géographique hétérogène

La zone Asie-Pacifique a un fort pouvoir sur l’économie entrepreneuriale mondiale car 33.5% des licornes dans le monde en sont issues (source : Statista). Avec l’Amérique du Nord en leader, ils rassemblent plus de 80% des licornes dans le monde. Cependant, dans cette région, il y a de fortes disparités.

En nombre

Parlons chiffres dans un premier temps.

L’un des indices sur l’économie et l’environnement startups d’un pays est son nombre de licornes. Pour rappel, une licorne est une entreprise privée valorisée à un milliard de dollars américains ou plus. Dans le monde, on compte plus de 900 licornes. Une bonne partie d’entre-elles se trouve en Asie Pacifique. Dans cette région, en novembre 2021, la Chine domine largement le débat avec 169 licornes, suivie par l’Inde avec ses 48 startups (source : CB Insights). Singapour et la Corée du Sud avec un peu plus de 10 chacune complètent ce top 4 assez en avance face aux autres pays de la région. Tous les autres Etats comptent entre 1 et 7 licornes dans leur rang comme le Japon avec 6 et l’Australie avec 5.

On peut voir à travers ses chiffres que deux groupes se distinguent. Mais dans le peloton de tête, la Chine est tout de même sans concurrence car elle représente deux tiers des licornes de toute la région. Au niveau mondial, la Chine brigue d’ailleurs la seconde place suivie par l’Inde qui complète le podium. Cependant, les Etats-Unis et leurs 470 licornes gardent un solide fauteuil de leader.

Asie Pacifique licornes

Des secteurs préférentiels

Mais l’ensemble des startups et licornes de la région ne sont pas toutes spécialisées dans le même domaine. En effet, chaque pays a ses secteurs de spécialisation favoris.

En Asie pacifique en avril 2021, les secteurs les plus représentés sont le transport et la logistique, la technologie et les télécommunications et enfin l’e-commerce, les assurances et la finance.

Un nombre important de ces startups étant chinoises, la Chine joue un rôle très important dans la puissance de ces secteurs. En 2021, ses licornes se trouvaient majoritairement dans les secteurs suivants : la technologie et les télécommunications, l’e-commerce ainsi que les transports et la logistique.

L’Inde préfère la finance, les assurances et l’e-commerce pour ses licornes en début d’année 2021 même si elle reste présente dans de nombreux autres secteurs. Enfin, les startup de la Corée du Sud sont majoritairement présentes dans l’industrie du service notamment en 2020, où elle en comptait un très grand nombre (source : Statista). Les autres pays sont dans la majorité tournés vers la fintech, l’e-commerce et les assurances. On peut d’ailleurs noter que le paiement numérique est au cœur des activités des principales sociétés du secteur de la fintech de la région.

Asie Pacifique licornes

Par la valeur

Il faut cependant relativiser certaines données. Si l’Amérique du Nord génère nombre de licornes en volume, l’Asie Pacifique domine cet environnement en termes de valorisation. Ces edux zones représentent 90 % de la valeur totale des licornes dans le monde (source : Statista). Avec 959 milliards de dollars américains, l’Asie Pacifique domine les licornes américaines d’environ 23 milliards de dollars. Avec, comme nous l’avons déjà relevé, de fortes disparités entre les pays dans la région.

La Chine sort une nouvelle fois du lot puisqu’elle représente un tiers de cette valorisation avec deux de ses licornes : ANT Group et Bytedance. Alors que la première a atteint les 200 milliards de dollars de valorisation boursière en avril 2021, la seconde représente tout de même 140 milliards. En prenant en compte les autres licornes chinoises, on atteint même 746 milliards de dollars américains.

Il est aussi important de noter que malgré le volume important de startups chinoises dans ces secteurs préférentiels, la finance et l’assurance représentent plus de valeur boursière. Tout cela est dû aux deux mastodontes précédemment cités.

Les autres pays essayent aussi de se faire une place, sans pour autant concurrencer la Chine. La Corée du Sud compte, par exemple, Toss, une licorne de fintech valant 7,4 milliards de dollars américains. Avec 5 et 4 milliards respectivement, Krafton Game Union et Yellow Mobile suivent juste derrière en juillet 2021 (source : Statista).

Asie Pacifique licornes

Des facteurs de créations différents

Profils, attentes et opportunités différents ?

Avoir un marché dynamique, c’est bien. Mais faut-il encore qu’il facilite la création de nouvelles entreprises pour espérer voir naitre de nouvelles licornes. D’après Statista, il faut 16 jours pour créer son entreprise au Vietnam. Alors qu’en Nouvelle Zélande, il en faut moins d’un et moins de 10 en Chine et à Singapour en 2020. Au Laos par exemple, cela semble plus compliqué avec 173 jours en moyenne requis. Un autre pays comme le Japon est aussi dans la fourchette basse avec 11,15 jours en moyenne de nécessaire.

On peut aussi remarquer qu’en fonction des pays, les créateurs de startups n’ont pas les mêmes profils. Pour le ratio femme-homme, par exemple, on ne trouvait que 6% de femmes en Corée du Sud et 9% en Inde.

Au niveau des attentes, la manière de faire et la réaction des consommateurs varient en fonction des régions mais aussi des pays. Comme on peut le lire dans l’article de maddyness avec Ivan Bernard-Brunel et Alexandre Olmedo, les cofondateurs de Fast-Track, il y a des idées et actions précises à ne pas oublier pour le marché asiatique. Le premier point est qu’il faut avoir un produit abouti avant de le présenter, commercialiser car les consommateurs asiatiques sont exigeants. Il faut également se lancer sur seulement un marché à la fois pour apprendre à le connaitre, à le pénétrer avant d’essayer de s’étendre sur les autres. Chaque marché en Asie est assez différent des autres. Enfin, il est préférable d’avoir un contact local qui idéalement est natif de l’endroit ou qui connait très bien le pays et son marché. Cette personne vous permettra d’intégrer un réseau rapidement et d’entrer plus simplement dans le marché voulu.

Conclusion :

Sur un marché si différent du nôtre et avec tant de pays singuliers, il ne faut pas hésiter à faire beaucoup de recherches avant d’en choisir un. Regarder autant la facilité administrative, les mœurs que la réputation d’un pays avec le nombre de licornes est très importante.

 

Pour plus d’infos sur les licornes, les investissements par secteur en Asie et pleins d’autres sujets, contactez-nous : LinkedInInstagramFacebook.

Vous êtes en création ou développement d’une entreprise innovante ou bien en recherche de financement, contactez-nous afin d’être conseillé au mieux.

Ecrit par Elina Caron.

Ne ratez aucune actualité IfStart !

Bravo, vous êtes inscrits et ne raterez aucune actualité Ifstart !

Oups, cela n'a pas fonctionné, veuillez réessayer ultérieurement