The Why Not Factory et IfStart s’associent pour faire grandir les start-up !

 

Interview de Camille Doligez, Responsable Incubation & Coworking à la The Why Not Factory.

Propos recueillis par Camille Hart-Thiennot, IfStart

IfStart: Bonjour Camille, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Camille: Je suis responsable incubation & coworking à la Why not Factory, incubateur du groupe IGS depuis un an et demi mais l’incubateur en lui-même existe depuis 2017. Depuis sa création en 2017, on accompagne les entrepreneurs à la fois du groupe IGS mais aussi des entrepreneurs extérieurs au groupe dans la création, le lancement et le développement de leur entreprise via 3 programmes d’accompagnement.

Le premier, qui s’appelle Le tarmac, est un programme d’accompagnement plutôt en collectif qui permet de venir dans nos locaux et d’avoir accès à nos événements.

Ensuite, il y a le programme d’incubation en tant que tel qui dure 6 mois et dans lequel on prend 10 start-up. On propose un accompagnement plus personnalisé avec du suivi par des experts.

Puis après, il y a un Master of science que nous avons lancé il y a 2 ans maintenant, en partenariat avec l’ESAM, l’une des écoles du groupe IGS, et qui permet à des étudiants de monter leur boîte pendant leurs cours tout en validant un diplôme. Ce master se fait en alternance. Cela permet donc d’avoir une expérience pro en parallèle.

IfStart : Comment avez-vous eu l’idée du partenariat ?

Camille : L’idée est venue d’un constat : les start-up ont vraiment besoin d’un accompagnement dans la recherche de financements parce qu’elles ne savent pas toujours comment s’y prendre sur la création de leur tableau financier par exemple. Elles ont besoin d’avoir un état des lieux mais aussi de ce à quoi elles peuvent prétendre en fonction, à la fois de leur secteur d’activité et de leur stade d’avancement. Elles n’ont pas toujours le temps de s’y consacrer toutes seules sachant qu’elles ont beaucoup d’opérationnel à gérer. On accompagne de jeunes start-up. C’est donc une start-up de l’incubateur qui m’a parlé d’IfStart et qui m’a mise en relation. Je me suis dit que c’était une bonne idée de les accompagner, de les délaisser de cette charge. Cela faisait un moment que je regardais un petit peu les différents cabinets d’aides à la recherche de financement qui existaient et je me suis dit qu’IfStart c’était bien ! C’est aussi une boîte à taille humaine comme nous, une ambiance très familiale. Après avoir échangé avec Astrid, je trouvais cela chouette d’avoir des partenaires qui nous ressemblent. Sachant que les membres d’IfStart ont l’expérience de l’accompagnement de start-up et donc le fait de lancer quelque chose ensemble pouvait être pas mal !

IfStart : quel type de partenaire êtes-vous ?

Camille : Nous sommes apporteur d’affaires pour IfStart. L’idée est qu’on donne de la visibilité à IfStart auprès de nos start-up et puis en échange IfStart propose des permanences, un accompagnement à la recherche de subvention de prêts d’honneur, de levées de fonds.

IfStart : Comment ce partenariat va-t-il aider les start-ups en besoin de financement ? 

Camille : Tout ça va être dans un premier temps, du gain de temps, c’est ce qui va le plus motiver nos start-up à être accompagnées, pouvoir se focaliser un petit peu plus sur leurs clients, sur la vente. Pas uniquement sur la recherche de financement et donc gagner du temps là-dessus, avoir une veille sur ce qui existe en termes de types de financement et puis les aider dans la construction de leur tableau financier de manière assez concrète.

IfStart : Qu’est-ce qu’il vous plait le plus dans l’accompagnement des start-up ?

Camille : Ce qui me plaît le plus dans l’accompagnement des start-up c’est vraiment de suivre leurs avancées au quotidien, de leur simplifier la vie au maximum, de les soutenir aussi dans les moments un peu plus compliqués. J’ai l’impression de leur apprendre autant qu’elles m’apprennent, d’apprendre à leurs côtés à la fois de leurs victoires et de leurs échecs donc c’est assez chouette.

IfStart : As-tu un petit conseil ?

Camille : Si j’avais un conseil à donner, cela serait le suivant : quand une start-up a besoin de financement, même si ce n’est pas toujours le cas, il ne faut pas perdre trop de temps sur la recherche de fonds parce que ça peut vite être très chronophage. Chercher des fonds, c’est un job à temps plein. Le conseil que je donnerais est de rester vraiment focus sur ses clients, sur ses premières ventes, essayer de faire rentrer du chiffre. C’est là qu’il est intéressant de passer par un cabinet d’accompagnement d’aide à la recherche de financements. Cela me semble être une bonne alternative pour justement passer moins de temps à rechercher. Donc se focaliser sur la vente, le premier test de son produit, essayer de bien comprendre ses clients et de répondre au mieux à leurs besoins.

Merci Camille et The Why Not Factory !

N’hésitez pas à faire un tour sur leur site internet ou leur page Linkedin !

Et quant à nous, n’oubliez pas, retrouvez-nous sur LinkedIn ou Instagram.

Ne ratez aucune actualité Ifstart !

Bravo, vous êtes inscrits et ne raterez aucune actualité Ifstart !

Oups, cela n'a pas fonctionné, veuillez réessayer ultérieurement