Créer son entreprise : les 7 erreurs à éviter

 

Vous rêvez de vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Si créer son entreprise semble facile, sa viabilité reste un défi majeur à relever, surtout en ces temps incertains. En 2019,  l’Insee dénombrait plus de 815.000 créations d’entreprises, soit 18% de plus qu’en 2018. C’est dire l’engouement autour de ce désir d’indépendance. Si vous voulez faire partie des 50 % d’entreprises qui dépassent le cap des 6 ans d’existence, mieux vaut commencer par poser les bonnes bases.
Retrouvez les 7 erreurs à ne pas reproduire. Profitez du retour d’expérience d’Arnaud Michard, co-fondateur d’IfStart et riche de plus de 15 ans d’accompagnement d’entreprises.

 

1. Un modèle économique bancal ou inexistant

Le socle de toutes entreprises repose sur son business model. Il définit la stratégie financière afin de rendre un projet d’entreprise viable.
Prévisionnel financier, seuil de rentabilité ou encore étude de marché documentée sont les garanties de la bonne orientation de votre projet. Passer de l’idée à la création d’entreprise nécessite des ajustements qui sont définis, confirmés ou modulés, lors de cette étape.

Arnaud Michard, qui a accompagné plus de 200 entreprises, explique toute l’importance de définir son modèle économique. Selon Arnaud, pour créer son entreprise il ne faut pas :

“se lancer seul à l’assaut de la montagne et en tongs, il faut penser son business model, réfléchir à ses conditions de vie, autrement dit : de quoi vais-je vivre et avec qui je me lance ?”

 

2. L’absence de stratégie marketing et commerciale

Avant toute chose, vous devez éviter le business faux pas ! Savoir à qui votre offre s’adresse précisément et comment capter l’attention de vos prospects est la clé !
Dans votre stratégie commerciale, le marketing, le digital ou encore votre argumentaire de vente, constituent vos incontournables pour atteindre votre cible. Vous devez les définir en amont pour éviter de vous perdre dans des actions sans portée réelle et sans retour sur investissement.

Créer son entreprise induit une charge de travail lourde. Vos actions marketing et digital sont vos atouts pour vous démarquer et déployer votre visibilité.

Par la stratégie, vous planifiez vos actions et gagnez un temps précieux. Finis les éternels questionnements : est-ce que mon travail de communication est efficace ? Est-ce bien la manière dont je dois communiquer ? Dois-je utiliser une autre approche ? Toutes les réponses se trouvent dans une stratégie marketing et commerciale bien huilée.

Éviter également d’imaginer une audience au profil généraliste et trop large. Vous ne pouvez pas vous adresser de la même manière à des utilisateurs de la génération millenials et des seniors. Leur utilisation des médias, leur manière de s’exprimer et leurs attentes peuvent fortement diverger.

Vous devez rester cohérent dans votre manière de communiquer. Si vous savez quelles actions vous devez mener et pourquoi, vous gagnerez en efficacité.

Créer son entreprise

3. Développer votre chiffre d’affaire tardivement

Selon Arnaud, une des pires erreurs des créateurs d’entreprises, est d’attendre trop longtemps pour développer leurs activités commerciales.
Votre offre doit rapidement devenir rentable. Votre chiffre d’affaires c’est l’avenir de votre société, de votre capacité à survivre face à des situations inédites et difficiles.
Plus vos actions commerciales porteront leurs fruits tôt et mieux votre business prospérera !

 

4. Trop s’appuyer sur vos investisseurs

Vous créez votre entreprise et comme pour beaucoup, vous devrez compter sur des investissements annexes pour voir décoller votre projet. Seulement, comme le conseille Arnaud, vous ne devez pas :

“trop attendre de vos investisseurs présents ou à venir et vous en remettre à eux principalement pour développer votre activité.”

 

La situation peut évoluer, des investissements promis peuvent tarder à venir, seulement pour assurer la pérennité de votre activité vous devez agir rapidement.

De même, reposer exclusivement sur vos investisseurs, c’est également prendre le risque de ne plus avoir d’autonomie décisionnelle. Pour rester indépendant dans les actions stratégiques à prendre, vous pourrez le faire seulement si la part des investisseurs reste minoritaire.

 

5. Négligez un accompagnement d’experts

Créer son entreprise, c’est augmenter en compétences au fil du développement de votre projet.
Seulement, vous devez également rester compétitif et optimiser votre temps. Se faire accompagner par des experts vous permet d’alléger votre charge de travail, tout en apprenant de nouvelles compétences.

Pour réussir, il est important pour les créateurs d’entreprises de “fédérer, de s’entourer de talents pour développer sa start-up”, comme l’indique Arnaud.

Décrocher des financements, optimiser votre offre et déployer votre chiffre d’affaires, permettent de renforcer la durabilité de votre entreprise.
Au sein d’IfStart, Arnaud est spécialisé en stratégie, innovation, business development et financement privé. Son atout majeur : il reste attentif à l’ambition de l’entrepreneur et aux moyens qui vont lui permettre de l’atteindre.

Les experts d’IfStart sont là pour vous accompagner. Leur expertise est également un avantage certain pour savoir comment débloquer des fonds et bénéficier d’une aide financière.

Création d'entreprises

6. Relayer au second plan sa trésorerie

Pour durer, la trésorerie reste le nerf de la guerre. Face à la complexité d’un domaine souvent perçu comme opaque, qui nécessite du temps et des compétences, les créateurs d’entreprises ont tendance à négliger leur trésorerie. Et pourtant, elle est le gage d’avoir l’argent nécessaire pour subsister.
La trésorerie évite ainsi à l’entreprise de pérécliter vers le déficit et lui permet de rester viable

 

7. Manquer de flexibilité

Comme l’assure Arnaud,

“même bien préparé, l’entrepreneuriat est une aventure dont les aléas ne manqueront pas. Donc le produit et le marché vont évoluer. À l’entrepreneur de s’adapter.”

Rester compétitif c’est donc rester à l’écoute de l’évolution des besoins, afin de mieux répondre aux attentes de la clientèle cible.
La législation, la conjoncture, les changements de mœurs, peuvent venir ébranler une offre qui devra se moduler pour continuer à exister.
Les créateurs d’entreprises doivent donc être en capacité de s’adapter rapidement et d’opérer les modifications nécessaires.

 

Conclusion

Créer son entreprise ne doit pas rimer avec précipitation ! Prenez le temps d’établir votre stratégie commerciale, de viabiliser votre offre et de l’adapter selon l’évolution du marché. Une fois lancé, il est toujours possible de moduler votre projet d’entreprise, mais ce changement vous fera perdre du temps et de l’argent.

Pour découvrir encore plus d’infos sur les bonnes pratiques de la création d’entreprise, retrouvez le webinaire : 10 conseils (sans filtre) pour lancer sa start-up

Et n’oubliez pas, retrouvez-nous sur LinkedIn ou Instagram.

Ne ratez aucune actualité Ifstart !

Bravo, vous êtes inscrits et ne raterez aucune actualité Ifstart !

Oups, cela n'a pas fonctionné, veuillez réessayer ultérieurement