Comment réaliser la partie financière de votre business plan ?

Indispensables pour mesurer la performance de votre projet d’entreprise, les tableaux financiers de votre business plan sont incontournables. Les données à valoriser dépendent essentiellement de l’objectif de votre business plan. Quand, dans le cas d’une demande de prêt, les banques scrutent vos capacités de remboursement d’emprunt, les investisseurs, eux, se penchent davantage sur la viabilité et la pérennité financière de votre projet.

 

Quel est l’objectif de votre business plan financier ?

Votre business plan financier est le pilier de la rentabilité de votre projet d’entreprise. Également nommé prévisionnel financier, il constitue l’élément clé pour décrocher des subventions et convaincre sur l’aspect économique de votre projet d’entreprise.

La partie financière de votre business plan s’articule sous différents tableaux qui ont tous pour objectif de déterminer vos besoins financiers, la pertinence financière de votre projet et sa durabilité.
Cette étape étant cruciale, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des experts financiers pour consolider votre business plan.

Compte de résultat prévisionnel

Pour démarrer la partie financière de votre business plan, vous devez vous concentrer sur votre compte de résultat prévisionnel. Il intervient après votre étude de marché, grâce à laquelle vous pourrez calculer votre chiffre d’affaires prévisionnel.
Le chiffre d’affaires de l’entreprise traduit toutes les ventes : produits ou prestations de services. Si votre entreprise est redevable de la TVA, votre CA se calcule hors taxe.

Généralement sur 3 ans, le compte de résultat offre une visibilité sur l’évolution des performances financières de l’entreprise.

Le compte de résultat détermine vos futurs bénéfices ou pertes, à l’issue de chaque exercice comptable.
Il contient un indicateur important à votre business plan, le résultat d’exploitation. Ce dernier mesure la richesse que votre entreprise est déterminée à produire. Le résultat d’exploitation déduit du chiffre d’affaires prévisionnel : les achats de matières premières et de marchandises, les frais généraux et externes, les salaires et charges sociales, ainsi que les dotations aux amortissements et provisions d’exploitation.

Le résultat d’exploitation est particulièrement étudié par les banques et les investisseurs, afin de déterminer la capacité de votre entreprise à pouvoir rembourser un emprunt ou à verser des dividendes aux associés.

Les éléments financiers inclus dans votre compte de résultat sont donc:

  • Votre chiffre d’affaires prévisionnel.
  • Vos charges prévisionnelles, qui comprennent toutes vos charges relevées dans votre résultat d’exploitation comme: les frais généraux, les consommables, ou encore les achats d’approvisionnement, ainsi que toutes vos charges financières, par exemple, si vous avez souscrit à un emprunt, ou encore, pour la rémunération des associés.

Le compte de résultat permet de comparer vos recettes et vos dépenses. C’est le différentiel obtenu entre les recettes et les dépenses, qui constitue le résultat. Le résultat peut ainsi être bénéficiaire, c’est-à-dire un montant de recettes supérieur aux charges, soit déficitaire si les charges sont plus élevées.

La dernière ligne de votre compte de résultat repose sur votre résultat net. Il s’agit du reliquat restant, après déduction des impôts et de votre politique de financement. Ces fonds peuvent servir pour investir ou pour verser des dividendes aux associés. Le résultat net est indiqué dans le passif du bilan prévisionnel.

BP financier

Bilan prévisionnel

Deuxième étape de la partie financière de votre business plan, le bilan prévisionnel. Il regroupe les actifs et les passifs, qui constituent le patrimoine de l’entreprise.

Quand on parle d’actifs, cela signifie tout ce que possède l’entreprise. Ces actifs peuvent se traduire par les investissements de biens immobiliers, le matériel, le parc automobile, les stocks de marchandises, la trésorerie de la société, ou encore les créances.

Les passifs représentent l’endettement de l’entreprise. Il peut s’agir des apports en capital des associés, des avances de compte, des emprunts en cours, des différentes dettes de l’entreprise, ou des salaires des employés.

Pour clarifier le bilan prévisionnel, les actifs et passifs doivent être classés par catégories.

Les actifs se distinguent par les immobilisations et l’actif circulant. Les passifs se divisent par les capitaux propres, les provisions et les dettes.

Plan de financement

Intervient en 3e étape du business plan financier, le plan de financement.

Il doit révéler les ressources financières de l’entreprise en comparaison de ses besoins. Le solde de trésorerie doit donc apparaître pour chaque clôture d’exercice prévisionnel.

Parmi les éléments que l’entreprise doit pouvoir financer se trouvent : les remboursements d’emprunts, le fonds de roulement, etc.

Les ressources financières de l’entreprise correspondent aux apports en capital social, ou par exemple, aux avances en compte courant d’associés.

La capacité d’autofinancement de la société doit également être indiquée, elle apparaît souvent à partir de la 2e année.

Budget de trésorerie

La trésorerie de l’entreprise correspond d’abord aux encaissements, autrement dit, aux apports financiers perçus comme : les apports en capital, les paiements des clients, le financement d’emprunts, les subventions d’exploitations,…

Le trésorerie met également en évidence les décaissements, soit, les sorties de trésoreries prévues comme : les achats, le paiement des fournisseurs, les consommables, les fournitures, les salaires, la TVA à payer, les charges sociales, ou encore le remboursement des emprunts.

Les indicateurs financiers prévisionnels

Les indicateurs financiers prévisionnels sont intrinsèquement liés à la capacité de l’entreprise à générer de la rentabilité sur le long terme.

Parmi ces indicateurs, on en retrouve 5 qui sont présents dans tous les business plan financiers : le chiffre d’affaires, la capacité d’autofinancement de l’entreprise, ses besoins en fonds de roulement, le résultat net et le résultat d’exploitation.

Le seuil de rentabilité doit également être démontré. Il s’agit du montant minimum de chiffre d’affaires que la société doit atteindre pour rester rentable.

prévisionnels financiers

Conclusion

D’autres tableaux financiers peuvent se glisser dans votre business plan. Ils constituent des annexes financières comme le récapitulatif des investissements et financements, le détail de vos frais prévisionnels, le tableau de TVA, ou encore le détail des impôts ou de trésorerie prévisionnels. N’oubliez pas également d’inclure une page récapitulative sur vos ratios financiers.

La réussite de votre business plan repose sur sa partie financière. Mieux vaut prendre le temps de bien la préparer, quitte à vous faire accompagner par un expert dédié.
Au sein d’IfStart, vous bénéficiez d’un suivi et d’une aide personnalisée pour réussir votre business plan, mais aussi d’un accompagnement complet pour vos demandes de financements.

Et n’oubliez pas, retrouvez-nous sur LinkedIn ou Instagram.

Ne ratez aucune actualité Ifstart !

Bravo, vous êtes inscrits et ne raterez aucune actualité Ifstart !

Oups, cela n'a pas fonctionné, veuillez réessayer ultérieurement